J’aime pas les bûches!

Certains l’appellent aussi bras de Vénus… Je ne crois qu’il y ait une saison pour cette génoise parfumée au zeste de citron, garnie d’une crème pâtissière et recouverte d’un joli voile de sucre glace. Mais moi, qui n’apprécie que très rarement les traditionnelles bûches de Noël, je l’aime bien un 25 décembre… C’est un classique dessert des tables catalanes de fête qui vient rejoindre les bunyetes ou les crèmes.

Accompagnez-le d’un Muscat de Noël, appellation accordée aux vins jeunes des AOC Muscat de Rivesaltes, Muscat de Lunel et Muscat de Saint Jean de Minervois. C’est le premier muscat de l’année mis en bouteille dès la fin des vendanges. Sous une robe pâle, il offre la fraicheur et tous les arômes du raisin juste cueilli. Un délice!

Si vous êtes à la recherche d’autres recettes festives, allez jeter un coup d’œil  sur le dossier spécial Noël des blogueuses sur cuisine AZ! Une mine de recettes réalisées par de chouettes filles pour les repas de fin d’année (où même de milieu: y’a pas de raisons à ne se faire plaisir qu’ à Noël ;-)). Vous retrouverez:

Absents du dossier, les escargots! Voilà de quoi y remédier avec ce concassé d’escargot, de blé et de noisettes à la purée de potimarron-romarin.

Le bras de gitan

LA CRÈME PÂTISSIÈRE

  • 1/2 l de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 3 jaunes d’oeufs
  • 100 g de sucre de canne blond
  • 15 g de farine T55
  • 15 g de fécule de maïs
  • 15/20 g de beurre

Faire bouillir le lait avec la gousse de vanille ouverte. Travailler ensemble les jaunes d’oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine et la fécule au mélange. Verser le lait bouillant sur ce mélange et faire reprendre l’ébullition à feu doux en tournant avec un fouet. La battre quelques minutes hors du feux pour la rendre légère et lisse et y ajouter le beurre. Réserver.

LE GÂTEAU

  • 4 œufs
  • 125 g de sucre de canne blond
  • 125 g de farine T55
  • 1 citron

Préchauffer le four à 200°. Laver le citron et en prélever le zeste à la râpe microplane. Fouetter 100 g de sucre et les jaunes d’œufs jusqu’à ce que le mélange fasse ruban. Ajouter alors la farine et le zeste. Monter les blancs en neige très ferme en les serrant avec les 25 g de sucre. Incorporer alors ces blancs d’œufs au mélange sucre/jaunes/farine en soulevant la pâte. Verser et étaler la pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et cuire environ 10 minutes.

FINITION

Préparer un torchon humidifié et l’étaler sur la table. Le saupoudrer de sucre. Renverser le biscuit sur le torchon et rouler doucement. Après quelques minutes, dérouler le gâteau, le garnir de crème et rouler doucement. Laisser reposer quelques heures dans un endroit frais.  Au moment de servir, saupoudrer généreusement le bras de gitan de sucre glace.

#VARIANTE#

Vous pouvez aromatiser votre crème pâtissière de zestes d’orange ou de citron, de rhum ou de Grand-marnier, ou d’eau de fleur d’oranger.

8 commentaires

  1. Et pourquoi ne pas remplacer la crème pâtissière par une confiture de lait élaborée à partir d’une boîte de lait concentré sucré?

  2. Ah tiens, moi non plus je n’ai jamais aromatisé mon biscuit au zeste et même si je ne suis pas hyper fana de crème pâtissière, je la testerais volontiers.

    Merci pour cette année de gourmandises (mais pas que) en tous genres et à très vite.

    • Et on sent subtilement l’arôme surtout si la crème est délicatement parfumée. Je pense du coup que l’on peut facilement jouer là-dessus pour marier 2 parfums!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.