8 conseils pour réussir ses tartines salées

La tartine on la pratique bien souvent au petit déjeuner en mode sucré avec du beurre et de la confiture, du miel ou de la purée d’amande pour les adeptes de produits alternatifs. Et la tartine version salée? Arrivera-t-elle à avoir autant de succès que sa consœur sucrée?
8 conseils pour faire de la tartine salée un repas du quotidien, savoureux et équilibré!

tartines au yaourt grec, vinaigrette de mélasse de grenade et sumac, concombre, tomates et herbes fraîches

La tartine salée, c’est pratique!

Une tranche de pain, de quoi tartiner quelque chose dessus, y rajouter éventuellement quelques ingrédients pour apporter un supplément de saveurs ou une touche de croquant, et voilà le tour est joué! C’est simple et rapide à préparer.

Elle est la compagne idéale des petits restes: dahl, légumes rôtis, fonds de fromage, poulet ou gigot du dimanche… et vous sauve lorsque vous manquez d’inspiration culinaire.

La tartine salée se consomme autant au déjeuner qu’au dîner, en solo, en famille ou en entre copains, petites ou grandes tablées. En petit format, elle sera au top pour un apéritif dînatoire ou servie en entrée. Version grand modèle, on l’accompagnera d’une salade de crudités ou d’une soupe de saison pour un repas complet.

Le pain

Choisissez un pain de campagne, aux céréales, un pain semi-complet ou complet, un pain de seigle. Pensez également aux pains aux noix ou aux fruits secs, voir au pain d’épice! L’important, c’est que la mie soit dense, sans trop de trous! Pour de petites tartines, optez pour des rondelles de baguette ou découpez vos grandes tranches en morceaux pas trop gros.

Les tranches? D’un à 1,5 centimètres d’épaisseur. Pour des tranches bien régulières, votre boulanger peut se charger de les trancher avec sa super machine! Mais moi, j’aime bien prendre mon couteau à pain…

pain de campagne bio

Passage au gril?

OUI! Faire griller le pain permet qu’il s’assèche un peu et qu’une petite croûte dorée se forme. C’est elle qui fait que votre tartine ne devient pas trop humide, ni trop molle en pompant toute la sauce qui la nappe à la manière d’une éponge.

On peut pour griller les tranches de pain:

  • utiliser le grille-pain
  • ou le gril du four.

Ma préférence: le gril du four! Car en ne grillant la tartine que d’un côté, on lui conserve son moelleux: elle  ne devient pas trop sèche à la manière d’une biscotte. Et quand on sait qu’une plaque de four peut contenir plus de 2 tranches de pain, on n’hésite pas! Surtout quand on cuisine pour 5!
On préchauffe le gril du four à 200°, on dépose ensuite les tranches de pain sur une plaque de cuisson ou une grille que l’on place à 10 cm du gril. On laisse juste le temps que le pain dore (quelques minutes pas plus, ça peut vite foncer!).

tartines grillées au four

A la manière des bruschetta italienne

Avant de garnir la tartine salée, je frotte bien souvent la partie dorée de la tranche de pain d’une gousse d’ail  pour la parfumer délicatement. Je la nappe ensuite d’une bonne huile d’olive avant de la garnir… Ail et huile d’olive apportent un je ne sais quoi de savoureux! A vous de voir si vous faites l’impasse ou pas!

tartine aillée

On tartine!

Mais avec quoi? Avec tout ce que vous voulez… L’offre est grande, très grande! Voici une liste non exhaustive allant des fromages frais aux tartinades végétariennes en passant par les rillettes de poisson…

Beurre, yaourt grec, crème fraîche épaisse, ricotta, fromage frais de vache, de chèvre ou de brebis, fromage à tartiner, fromages végétaux à base de tofu, mayonnaises, moutardes, béchamel, coulis de tomate ou ketchup et autres condiments, pestos variés (basilic, roquette, …), houmous, guacamole, caviar d’aubergine ou de ratatouille, tapenades noires ou vertes, pâtes à tartiner maison à base de légumes (carottes, petits pois, artichauts, …), légumes râpés en rémoulades, confit d’oignon ou purée d’ail, chutneys aux fruits, salsa, rillettes de sardines ou de thon, tarama…

On garnit…

…car il ne suffit pas d’étaler une tartinade. Maintenant, il faut du craquant, de la saveur, de la fraîcheur, de la couleur… Choisissez votre garniture: poisson, viande ou légumes.

Pour les garnitures de poisson, pensez aux filets ou aux tranches de poissons fumés (hareng, anguille, truite…), n’oubliez pas  les oeufs de saumon, cuisez un poisson au four ou au court-bouillon et défaites sa chair délicatement, optez pour des queues de crustacés…

Les garnitures de viande vous seront peut-être plus faciles à imaginer: tranches fines de rôtis froids, effilochés de viandes bouillies, merguez ou saucisses aux herbes coupées en diagonale, charcuterie bien sur, rillettes et autres terrines…

Quand aux garnitures de légume, rien de plus simple! Des dés de légumes rôtis au four légèrement épicés, des légumes crus coupés en fin bâtonnets ou simplement râpés, des tranches fines courgettes et d’aubergines poêlées à l’huile d’olive, des poivrons marinés, des graines germées, oignons blancs, frais ou rouges finement émincés… Pensez aux fruits frais ou séchés qui se marient fort bien avec le fromage: Saint-Marcellin et noix, camembert et pomme, brebis basque et cerise, roquefort et poire, …

tartines de fromage frais au potimarron confit

On décore? On assaisonne?

Herbes fraîches simplement effeuillées ou délicatement ciselées, poudre d’épice doucement saupoudrées, poivre fraîchement moulu, fleur de sel négligemment jetée, fruits secs hachés au couteau, fins zestes d’agrumes viendront relever votre tartine et lui apporter une note particulière avec cette touche de couleur agréable à l’oeil.

Velouté de coco et mouillettes de pesto de roquette

Et si on la gratinait?

Oui, c’est possible! Cela fonctionne surtout avec les fromages qui aiment fondre et se faire dorer: camembert, Beaufort, mozzarella, raclette, morbier, tomme de brebis… J’aime alors verser quelques gouttes de vin blanc sur chaque tartine avant de la recouvrir de fines tranches de fromage. Une astuce: je laisse toujours une plaque de cuisson ou la lèchefrite sous la grille où sont posées les tartines au cas où le fromage fondu coulerait (mieux vaut laver une plaque que faire une pyrolyse!).

Quelques idées…

A vous de jouer maintenant! Un dernier conseil: point trop n’en faut! La tartine est un plat simple, de bons ingrédients frais et savoureux lui vont à merveille!

Céline Mennetrier – Grenoble – Octobre 2014

7 commentaires

  1. Roh c’est trop bien les tartines! C’est ton prochain sujet de livre? hihi!
    Parce que moi je suis fan! Et ton petit topo pour comment bien faire, bah je me dis « tiens c’est vrai ça fait une éternité que j’ai pas fait de tartines! » Gros bisous Céline!

    • Et non pas le sujet de mon prochain livre mais c’est peut-être une idée à fouiller… Bises.

  2. Voilà de bien bons conseils! Quelque soit la base et la garniture… manger des tartines, c’est toujours un vrai plaisir, seul ou partagé… A la maison, c’est souvent le repas sur le pouce du dimanche soir…

  3. Moi aussi je suis méga fan des tartines !!!
    J’adore ça ! C’est tellement pratique et on peut varier à l’infini, tant avec e pain qu’avec les garnitures…
    @+

  4. Miam ! Ca fait envie. Et ça a l’air tout simple raconté comme ça. Ne reste plus qu’à aller farfouiller dans le frigo et les placards pour dénicher les ingrédients de ma tartine. Je sais pas vous, mais moi je sais ce que je fais ce midi. 😉 Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *