Tarte aux poireaux et graines de pavot

Print Friendly, PDF & Email

La tarte aux poireaux, un plat du soir pour le quotidien!

La tarte aux poireaux comme toutes les tartes salées est idéale pour le dîner familial. Accompagnée d’une salade de crudités de saison pour les beaux jours ou d’une soupe de légumes en automne et en hiver, elle plait toujours!

Un fond de tarte qui varie avec l’envie!

Et oui! Si la pâte à foncer se réalise très facilement (et rapidement!) avec des farines de blé plus ou moins raffinées, on peut imaginer remplacer une partie de celles-ci par des farines issus d’autres céréales comme les farines d’avoine, d’orge, de sarrasin, de seigle, …
Pour un brin d’originalité, on peut ajouter aux farines 2 ou 3 cuillerées à café de petites graines comme celles de pavot ou de sésame. Et pourquoi pas non plus pour une saveur particulière, joindre à la pâtes quelques herbes séchées?

Le poireau aime les épices, le fromage et puis plein d’autres choses!

Pour que la tarte aux poireaux prenne à chaque fois un gout différent, on peut

  • parfumer l’appareil d’épices ou de condiments: ail, curry, échalote, gingembre, moutarde, muscade, …
  • Associer aux poireaux d’autres légumes de saison: céleri branche ou carottes par exemple.
  • Ajouter à la fondue de poireaux des dés de fromage qu’ils soient à pâtes molles ou persillées, à pâtes pressées cuites ou non cuites. Grenobloise, j’ai un faible pour le Saint-Marcellin! Mais une tomme de montagne,  un bleu de Gex ou un pecorino lui iront à merveille.
  • Ou encore la garnir de quelques lardons de poitrine salée ou fumée revenus à sec dans une poêle, de rondelles de chorizo ou de morceaux  de haddock.

Et vous, la tarte aux poireaux, vous l’aimez comment?

Tarte aux poireaux et graines de pavot

Tarte aux poireaux et graines de pavot

Pour 4 à 6  – Moule à tarte de 30 cm de diamètre. Tous les ingrédients étant issus de l’agriculture biologique et/ou de l’agriculture locale et raisonnée du bassin grenoblois.

  • 175 g  de farine de blé T65 (ou T80)
  • 75 g de farine de sarrasin ou de seigle
  • 5 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 c. à soupe de graines de pavot
  • 1 bonne  pincée de sel marin
  • 5 à 10 cl d’eau environ

Verser les farines, les graines de pavot et la pincée de sel dans un saladier ou la cuve d’un robot pâtissier. Ajouter l’huile et sabler le mélange avec les doigts ou à l’aide du batteur plat: la préparation ressemble à du sable grossier. Ajouter l’eau  petit à petit et mélanger jusqu’à obtenir une une boule. Fariner le plan de travail, étaler la pâte au rouleau et foncer le moule. Piquer la pâte des dents d’une fourchette et placer au frais.

  • 4 à 5 poireaux
  • 1 branche de céleri
  • 3 œufs bio ou de plein air
  • 20 cl de crème fraîche (ou de crème de soja)
  • 10 cl de lait
  • 0,5 c. à café de sel marin
  • poivre du moulin

Laver et couper en rondelles les poireaux et les branches de céleri. Ciseler les feuilles de céleri.
Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile, ajouter les rondelles de poireaux et de céleri branche, saler et poivrer. Faire cuire à feu doux et à couvert pendant une quinzaine de minutes en remuant de temps en temps.
Préchauffer le four à 180°C, le temps de préparer l’appareil.
Dans un saladier, battre les œufs en omelette, ajouter la crème et le lait et bien mélanger. Incorporer la fondue de poireaux et remuer.
Verser le mélange sur le fond de tarte et enfourner pour 35 minutes environ le temps que la tarte aux poireaux soit joliment dorée. Servir chaud, tiède ou froid!

Tarte aux poireaux et pavot

Céline Mennetrier – Grenoble – Octobre 2018

6 commentaires

  1. Bonjour Céline,
    J’adore cette tarte pour l’association farine de sarrasin / poireau et pour la fantaisie qu’apportent les graines de pavot et le céleri-branche.
    Iséroise depuis fin 2015, j’ai découvert ton blog au même moment, après avoir acheté ‘Ma petite cuisine végétarienne’, dont nombre de recettes sont devenues pour moi des classiques que j’ai beaucoup de plaisir à déguster régulièrement. Il est à son tour devenu une source d’inspiration récurrente, surtout pour ses recettes salées végétariennes.
    Cette année, ‘Mon panier bio’ et ‘Soupes et bouillons healthy’ ont rejoint les étagères de la cuisine et aujourd’hui, l’irrésistible power bowl au chou pe-tsaï était au menu, pour la 2ème fois en quelques mois.
    Je n’ai jamais pris jamais le temps de laisser de commentaires, ni de te remercier pour le bonheur papillaire que tu me procures depuis bientôt 4 ans alors voilà, aujourd’hui, je corrige tout ça : merci, merci, merci !
    Carine

    • Bonjour Carine,
      Ton message me touche beaucoup! Je n’ai finalement pas tant de retour sur mes recettes que je partage ici et surtout sur celles des livres. Alors quand on écrit comme tu viens de la faire, l’émotion est là et avec elle l’envie de continuer (car parfois elle s’en va…)! Alors à toi aussi un grand merci pour ces mots!!
      Bien à toi,
      Céline.

  2. Hummm la photo donne vraiment envie
    Par quoi peut on remplacer le céleri branche, dont je ne suis pas très fan ?
    on peut ne pas en mettre aussi non 🙂
    je vais l’aromatiser au curry , bonne idée ca

    • Comme tu le proposes Céline, on peut ne pas mettre de céleri branche mais en même temps, comme il y en a peu, ce peut-être une astuce pour te mettre à apprécier ce légume… 😉 Comme toi, je n’en raffolais et avec le temps, je me régale maintenant de se saveur!
      Au plaisir d’un prochain échange,
      Céline.

    • Sympathique et ludique! On en fait ce qu’on veut de la tarte aux poireaux!
      A bientôt,
      Céline.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.