Le zaatar: comment je le cuisine?

clafoutis courgette, feta et zaatar

#PRODUIT#Le zaatar

Le zaatar est en arabe le nom générique donné au thym et autres plantes de sa famille comme l’origan ou la sarriette. C’est aussi le nom donné à un mélange aromatique du Proche-Orient composé essentiellement de thym, de sumac (aromate acidulé) et de graines de sésame grillées. Et comme tout mélange d’épices et d’herbes, sa composition varie d’un épicier à l’autre, d’une maisonnée à une autre. Ainsi y trouvera-t-on parfois de l’origan, du sel, de la coriandre ou bien du fenouil.

Au Liban, il se consomme traditionnellement de 2 manières

  • On le mange avec du pain et de l’huile. On trempe le pain dans une bonne huile d’olive, puis dans le zaatar. Parfois, dans la coupelle d’huile, on peut ajouter un filet de mélasse de grenade. Plus dense que l’huile, il faut alors bien tremper au fond son pain pour avoir le bonheur de tomber sur la mélasse… humm! Ou bien on ouvre un pain libanais, on l’enduit d’huile et on saupoudre du mélange.
  • Autre manière! On badigeonne d’un mélange d’huile d’olive et de zaatar une pâte à pain comme une pâte à pizza et que l’on appelle man’ouché. Une fois cuite au four ou au saj (plaque métallique ronde convexe, chauffée au feu de bois ou au gaz sur laquelle la pâte est étalée et cuite dessus), on la plie en 2, ou on la roule, voir on la coupe en portion. Elle se mange au matin comme petit-déjeuner et les enfants bien souvent l’’emportent à l’école. On peut l’accompagner de tomates ou d’autres crudités, de labné (fromage frais crémeux) et d’olives.

Où trouver du zaatar? Comment en faire à la maison?

En France, on trouve du zaatar auprès des marchands d’épices et dans les épiceries orientales. On peut également le faire!
Je vous donne ici la recette de Linda Louis publiée dans Liban aux éditions La Plage [ndlr: très bon livre pour partir à la découverte de la cuisine libanaise à partir de 10 produits-culte de son épicerie: un livre clair, bien documenté, et de bonnes recettes joliment mises en image!].

  • 30 g de sumac
  • 30 g de sésame grillé
  • 50 g de thym séché (ou mélangé à de la marjolaine)
  • 1 c. à café de sel

Tout mélanger et voilà!
Libre à vous ensuite de faire varier les quantités afin de trouver le mélange au parfum qui vous convient le plus… Pourquoi ne pas essayer la recette de la grand-mère d’Alépine?

Le zaatar, j’en fais quoi?

Ce  mélange aromatique, acide et légèrement salé, a une saveur particulière qui se prête finalement à une multitude de préparations!

  • Cru, il se marie très bien avec les crudités d’été comme le concombre ou la tomate, et les fromages frais de chèvre ou non. On peut l’utiliser tel quel dans des farces ou en saupoudrer des oeufs cocotte ou au plat. Il remplace assez astucieusement les herbes de Provence des barbecues de viandes blanches, aromatise une panure et apporte du peps à une poêlée de légumes ou un plat de céréales…
  • Mélangé à de l’huile d’olive, le zaatar sert d’enduit pour les viandes, poissons et légumes (courgettes, aubergines, tomates) cuits au four. Pensez d’ailleurs à l’utiliser pour vos marinades de brochettes! Cette pâte étalée sur du pain grillé fait une superbe base de tartines gourmandes. Il enrobe aussi agréablement des pommes de terre vapeur en accompagnement d’un poisson grillé.
  • Il s’incorpore très bien  à des pâtes à biscuits apéritif, des appareils à tartes salées ou à des clafoutis de légumes.

Et vous?

Vous faites votre zaatar-maison? Partageriez-vous votre recette? Et vous le mangez comment? Racontez-moi…

le zaatar

Clafoutis de courgette et feta au zaatar

Pour 4 moules à tartes en porcelaine de 12 cm de diamètre.  Mon zaatar provient de la marchande d’épice grenobloise Saveurs Maya.

  • 1 courgette pas trop grosse (environ 230 g)
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 100 g de feta
  • 85 g de farine de blé T65
  • 2 oeufs
  • 20 cl de lait
  • 1 c. à café de zaatar
  • 1/2 c. à café de sel
  • 3 tours de moulin à poivre

Préchauffer le four à 180°. Laver la courgette et la couper en petits dés. Dans une poêle bien chaude, faire revenir dans 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, les dés de courgette pendant 2-3 minutes. Émietter la feta. Dans un saladier, verser la farine puis y faire un puits et y casser les œufs entiers. Travailler énergiquement la pâte avec une cuillère en bois. Incorporer progressivement le lait. Rajouter le zaatar, le sel et le poivre et bien mélanger le tout. Beurrer les moules, y répartir les dés de courgette et la feta émiettée, et verser dessus l’appareil à clafoutis. Enfourner pour 25 minutes. Les clafoutis sont dorés et se servent tiède.

Céline Mennetrier – Grenoble – Juillet 2014

15 commentaires

  1. J’adore le zaatar.. avant on l’ammenait de Syrie. Ma tante le faisait elle même avec une sélection des meilleures épices .. Aujourd’hui, on l’achète prêt en ligne..
    Merci pour le partage!

  2. J’adore le zaatar, je l’avais redécouvert sur le marché de Noël à Grenoble il y a quelques années (depuis je le prend chez Arax). Ma version préférée c’est en trempant du pain libanais dans une bonne huile d’olive et ensuite dans le zaatar directement, c’est excellent et ca a du succès à l’apéro !
    Là j’ai essayé dans une recette de houmos de patates douces au zaatar (http://www.lemondeamatable.com/2014/07/houmos-de-patates-douces.html), je vous invite à tester par vous même !

  3. J’espère qu’elle te plaira ! J’attends ton avis (avec améliorations peut-être ?). Moi, c’est ce soir, avec une selle d’agneau au miel. Bon week-end !

  4. Je ne connaissais pas le zaatar , mais j’ai vraiment envie d’essayer ta recette , j’ai tout ce qu’il faut pour le réaliser moi même !
    Bon week end . Tinou

    • Et bien bonne cuisine Tinou et tiens moi au courant de ce que tu feras de ton zaatar!

  5. Merci pour ce post très intéressant qui me permet enfin de mettre un nom sur ce mélange d’épices que j’avais ramené de Palestine ! J’ai pour habitude de le saupoudrer principalement sur des poissons ou des poêlées de légumes, je n’aurais jamais pensé à le mélanger à de l’huile d’olive pour en faire une marinade, c’est une super idée ! Merci !

  6. Miam miam le sumac ! Il est présent sur toutes les tables de Turquie. J’adore son petit côté acidulé. J’en parfume un gratin de courgette à ma façon (oignons revenus dans l’huile d’olive ou du ghee, courgettes idem; dans un plat , alterner couches d’oignons, courgettes, fêta (vaguement émiettée), herbes -sumac, thym, sarriette- en terminant par la fêta. Passer au four et finir par le gril. Délicieux avec de l’agneau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *