Un velouté d’endive, bien crémé, s’il vous plait!

Print Friendly, PDF & Email

L’endive est séduisante. Elle se nettoie facilement et se conserve relativement bien. Avec sa saveur douce mais franche, sa pointe d’amertume et sa texture croquante, elle se prépare aisément en salade. Traditionnellement, elle se braise, ou se gratine avec du jambon et une béchamel. Et pourtant, elle mérite de sortir de ces plats un peu trop classiques pour des associations nouvelles. Elle accompagne merveilleusement bien les produits fumés  et les produits de la mer.  Les fromages lui vont bien aussi: comté et autres gruyères, roquefort et chèvre, mimolette.

Velouté d'endive aux échalotes et à la bière

Associée à la bière, l’endive retrouve un peu de son terroir. Ce velouté fait exploser son amertume agréablement adoucie par la crème. J’ai tout simplement adoré! A accompagner d’une bière et d’échalotes frites.

Velouté d’endive aux échalotes et à la bière

  • 1 kg d’endives 
  • 2 à 3 échalotes
  • 50 g de beurre
  • 10 cl de bière blonde
  • 1/2 l d’eau
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 1 c. à soupe de sucre de canne blond
  • 20 cl de crème liquide

Ôter les éventuelles feuilles flétries des endives et les couper en 2 dans la longueur. Peler et ciseler les échalotes. Dans un faitout, faire fonde le beurre, ajouter les échalotes, puis les endives et le sucre, la bière. Couvrir et laisser mijoter à feu moyen 15 minutes. Ajouter l’eau et le bouillon cube, porter à ébullition et poursuivre la cuisson 15 minutes. Au blender ou au mixeur plongeant, mixer les légumes en ajoutant petit à petit la crème. Vérifier l’assaisonnement et servir bien chaud.

Velouté d'endive aux échalotes et à la bière

6 commentaires

  1. Cette soupe est un véritable délice et une révélation pour moi qui suis pourtant une fan incontestée d’endives. L’amertume de la bière se marie tellement bien avec celle de l’endive.
    Par contre, pour en faire un plat un peu plus consistant, j’y ai ajouté une cuillère à soupe de son d’avoine. Mais encore bravo & merci.

  2. Toutes les endives mangées cette année ont été écœurantes d’amertume, pourtant j’en enlève le cœur et la base mais rien à faire… Une idée, à part celle d’ajouter du sucre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.