Où il est question de rencontres.

Print Friendly, PDF & Email

Une invitation à déjeuner au Sens avec des passionnés de cuisine… humm, ça sent bon les rencontres…

Le petit futé Grenoble et escapades en Isère-Edition 2013

Petit futé Grenoble 2013

Il y a quelques jours, Le petit futé m’invitait pour la sortie de l’édition 2013 du « city Guide » de Grenoble. Vous voyez ce que c’est? Le dernier que j’avais eu chez moi devait dater de mon arrivée dans la capitale du Dauphiné et cela commence à faire quelques années…
Bref, l’occasion pour moi de renouer avec le genre. Exit la photo “touristique” en première de couverture. A la place une illustration style graffiti très colorée assez sympathique. Vous savez que si on a pas envie de transporter la version papier dans son sac, on peut maintenant la télécharger en version numérique!
On y trouve toujours les classiques rubriques et leur vocation pratique et informative: hébergements, sports et loisirs, shopping et mode, beauté… Bien naturellement celles sur lesquelles je me suis attardée sont celles qui présentent restaurants, produits gourmands et vins. Des adresses que je ne connaissais pas encore ou d’autres dont j’avais oublié l’existence, du coup, l’envie de découvrir de nouveaux lieux et d’explorer la cuisine de jeunes chefs!

Le Sens – Michael Breuil

Installé depuis 2011 dans l’un des 2 pavillons d’entrée de l’historique Caserne de Bonne de Grenoble devenue l’éco-quartier De Bonne, Michael Breuil, jeune chef raconte des histoires… Des créations culinaires, insolites et  innatendues! Le poste de garde de l’ancienne caserne a conservé toute son allure. L’intérieur a était aménagé sombrement. La salle blanche de l’étage est apaisante avec ses murs de pierres et ses belles suspensions. Les troncs d’arbre aux murs font écho à ceux de la salle du bas, tout de noire vêtue. La montagne n’est pas loin…

Un univers gustatif à explorer m’avait-on dit… Très étonnant, le cocktail Molotov à base de whisky, rhum et sirop. Servi dans une bouteille au goulot ourlé de sucre pimenté, une fumé s’en dégageait… Agréable sensation alcoolisée d’une boisson chaude et effervescente. Je me suis amusée ensuite des évocations du chef. Là, le souvenir d’une journée de braconnage au lac mis en conserve par une tête de veau aux écrevisses sauce gribiche. Ici, une provocation charbonnesque avec des rillettes tièdes de sandre fumé en tempura d’encre de sèche, surmontées de caviar de hareng et accompagnée de sel volcanique et de vinaigre balsamique à la truffe. Le caviar fut une agréable découverte pour moi!

Sens Grenoble sandre

La volonté également de raconter la chaîne alimentaire: l’animal, son alimentation et son environnement. Il est pas beau cet agneau dans le près?

Sens Grenoble agneau

Et bien, en plein hiver, alors que la ville avait revêtu un blanc manteau neigeux, je l’ai trouvé sur son fin tapis vert de petits pois parsemé de fleurs un peu trop printanier cet agneau… Dommage!

Par contre, moi qui ne suis pas très dessert, j’ai beaucoup apprécié sa réinterprétation de la pomme d’amour: une coque de sucre cachant en son sein une douce mousse de pomme. Ca pétille et ça croque, on repart vers nos 10 ans!

Que l’on aime ou non ses histoires, que sa cuisine vous fasse vriller ou non les sens, Michael Breuil, fait parti de ces nouveaux chefs, de ces jeunes artisans pâtissiers, confiseurs et chocolatiers qui apportent un vent nouveau sur le paysage culinaire grenoblois.

Exquis – L’appétit vient en lisant

Et cette gastronomie grenobloise, comment se porte-t-elle d’ailleurs? Et bien je trouve que ça bouge. De nouvelles initiatives sont lancées. Liaisons gourmandes vient de voir le jour! Je vous en parlerai prochainement…

 ExquisEn novembre dernier est sorti le premier numéro du magazine Exquis, parrainé par Christophe Aribert, chef doublement étoilé du restaurant Les terrasses, à Uriage. Jérôme Burdet, passionné de cuisine est à l’initiative de ce beau magazine gratuit de proximité consacré à la gastronomie à Grenoble et en Isère. Chef de brigade d’Exquis, il s’est entouré d’une fine équipe aux horizons différents pour dresser le portrait de chefs, découvrir les produits et producteurs de cette région, ou dévoiler des secrets de cuisines…

Lorsque que j’étais tombée par hasard sur ce premier numéro, j’avais été agréablement surprise par le contenu. De belles photos, la découverte du confiseur  Patrick Fenet, des recettes de chefs… Le second numéro va bientôt sortir, et je suis dans l’attente de ce que va nous faire partager cette équipe de gourmands. A suivre!

Des passionnés

Sens Petit futéLe petit futé, Le sens, Exquis, des rencontres bien agréables mais rien ne vaut de vrais personnes! A table, autour d’une assiette, on aime parler et échanger, sourire et partager… Et bien voilà nous étions de grands gourmands et des passionnés de cuisine à ce déjeuner là.
J’ai été ravie de faire la connaissance de la pétillante responsable d’édition du Petit futé Grenoble Laetitia Grange. J’ai adoré écouter Anthony Serex, auteur, raconter l’histoire des Bouchons lyonnais. Il m’a donné envie de faire une virée lyonnaise! Je suis enchantée d’avoir fait la connaissance de Benjamin. Etudiant et collaborateur au magazine Exquis, il parle passionnément de jardinage et d’agriculture: il m’a donné envie de partir à la recherche de jardins potagers… Contente aussi d’avoir rencontré Yoann Minio de Phare FM (tiens encore une découverte!) et d’avoir revu Janet que j’avais croisé au foodcamp#1.

Les rencontres, j’aime ça!

4 commentaires

  1. Impressionnante les rillettes de sandre fumée, c’était comment alors finalement ? Faut absolument que j’aille tester cette adresse quand je serai dans le coin !
    Le Grumeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.