Riz au lait à la pulpe de kaki

Print Friendly, PDF & Email

#ASTUCE# La blétitude du kaki ou comment savoir si un kaki est blet?

… pour cet étrange fruit d’hiver qui anime de sa profonde couleur les arbres effeuillés de nos jardins. On arrive à la fin de saison. Cléa  avec son ton bien à elle, m’a réjouie en s’amusant du vocabulaire « kakié ». Quand à moi, de ce fruit atypique, je retiens sa magnifique pulpe, celle du fruit blet, brillante et presque translucide, fondante, qui met en éveil les papilles. J’aime quand j’ouvre mon kaki en 4 après avoir délicatement enlevé le pédoncule de la pointe d’un couteau aiguisé, voir éclater cet orange transparent et je n’ai qu’une envie alors, le déguster lentement à la petite cuillère…

C’est à la vue et revue de cette pulpe, c’est au goût douçâtre parfois un peu astringente de cette chair que j’ai eu envie de l’associer à une louche de riz au lait. L’occasion pour moi aussi de partager ma recette de cet entremet qu’on dit parfois désuet, celui que me faisait ma maman quand j’étais petite et que je refait très, très souvent à mes enfants.

Le riz au lait de ma maman

Les ingrédients étant issus de l’agriculture biologique.

  • 150 à 180 g de riz rond
  • 1/2 l d’eau
  • 1 l de lait entier
  • 1 gousse de vanille
  • 100 g de sucre de canne blond

Faire bouillir un demi litre d’eau. Rincer le riz. Le verser dans l’eau bouillante et le laisser bouillir pendant 3 minutes. Pendant ce temps, porter doucement le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue en 2 et grattée. Égoutter le riz et le rincer à l’eau. Lorsque le lait bout, verser le riz. A la reprise de l’ébullition, laisser cuire à tout petit feu et à couvert pendant 25 minutes sans toucher au riz. A la fin de la cuisson, rajouter le sucre en remuant délicatement et maintenir la cuisson encore 5 minutes. Verser dans un compotier et servir tiède ou froid.

On peut aussi aromatiser le lait de l’écorce d’un citron ou d’une demie orange amère, d’un ou deux bâtons de cannelle.

Riz au lait à la pulpe de kaki

Les ingrédients étant issus de l’agriculture biologique ou d’une production locale et raisonnée.

  • du riz au lait
  • des kakis blets (1/2 à 1 par personne)

Déposer dans des pots de yaourt vides  ou des verrines ou des petits bocaux, quelques cuillères de riz au lait. Retirer la pulpe des kakis et en recouvrir délicatement le riz au lait.

J’aime ce dessert avec le riz au lait tiède et la pulpe de kaki très fraiche! Mais faite comme le cœur vous en dit 😉

#ASTUCE# La blétitude du kaki ou comment savoir si un kaki est blet?

Pas assez mur, trop ferme, le kaki est astringent. Pour effacer cette sensation désagréable et rendre sa pulpe plus sucrée,  il faut le faire murir.

Puisqu’un kaki doit avoir gelé pour être bon, il suffit de le passer au congélateur et le laisser décongeler. On peut aussi le placer dans un sac en papier avec une ou plusieurs pommes mûres pendant quelques jours à température ambiante ( l’éthylène naturel dégagé par la maturation des pommes déclenchera la maturation accélérée des kakis). Ou simplement et très naturellement, le laisser murir à son rythme à température ambiante.

Un kaki blet étant un kaki très mur, à quels signes reconnait-on ce degré de murissement? Blet, le kaki est moins beau en apparence, il est mou, sa peau vire au rouge orangé et devient translucide. Il devient alors très fragile et doit être rapidement consommé.

Céline Mennetrier – Grenoble – Janvier 2012

18 commentaires

  1. quand je pense que j’ai laissé pourrir un kaki (oui en même temps un seul me diras-tu, c’est ainsi) car je ne savais quoi en faire… j’aurais pu faire ce petit dessert qui me semble terrible !

  2. Je n’ai jamais testé la « bletitude » des kakis… mais je suppose qu’ils doivent s’accorder à merveille avec un bon gâteau de riz des familles !
    Tes photos sont superbes, comme d’hab.
    Bises et encore tous mes voeux pour cette nouvelle année.
    Au plaisir de te revoir.

  3. Je vais peut être surprendre, mais je ne connais pas le goût du kaki. Mais j’aime sa couleur ; est-ce un fruit acide ? Si c’est le cas, ça doit être parfait avec le riz au lait !!

    • Et non, pas du tout d’acidité pour ce fruit! Il est plutôt douçâtre, un peu sucré et parfois astringent si le fruit n’est pas assez mur. C’est assez particulier et tout le monde n’apprécie pas… il faut essayer et se faire son avis.

  4. j’ai expérimenté ce WE le système d’affinage par mise au congélateur 😛
    ça marche nickel !

    merci :-)))
    je n’y aurais vraiment jamais pensé :-))

  5. Bonjour,
    Très joli blog !
    Merci pour ton commentaire, ravi que mon blog te plaise !
    Bon dimanche.
    Christophe

  6. Ca y est, goûté et approuvé par toute la famille (au lait entier, finalement). On m’en redemande 😉 Merci.

  7. Ben ça alors, le faire congeler, je n’aurais jamais imaginer. Cela fait plusieurs fois maintenant que j’en vois au marché des paysans et j’hésite tout le temps. Maintenant que je sais tout ce que tu viens de m’apprendre, je vais peut-être me lancée! En plus mon fils réclame un riz au lait…
    Besooooooos

    • Et oui! Le kaki se congèle! Voilà un lien que je viens de trouver sur sa congélation http://congélation.info/fruits/congeler-le-kaki.html. Et dans ton riz au lait, met une écorce d’orange amère (elles doivent commencer à arriver, non?), tu verras, c’est vraiment pas mal. Ma mère le fait toujours avec et c’est une petite-fille de catalane…

  8. Bonjour,
    Je voudrais t’inviter à participer à un tour sur un tour en cuisine. Un tour en cuisine, c’est des blogueurs culinaires qui font ensemble des recettes de cuisine. Cela permet de découvrir de nouveaux blogs et c’est très sympa.
    A bientôt j’espère pour un tour.
    Miss Cuisine

  9. j’ai l’impression qu’on trouve maintenant une variété de kaki qui a un mal de chien à devenir mou
    les bons vieux kakis de papa qui tombaient en bouille sur le chemin du retour entre le marché et la maison se font rares… :-))

    peu importe la variété, l’arbre à kakis a vraiment un très joli nom, le « plaqueminier » 🙂

    • C’est vrai que c’est un joli nom que celui de plaqueminier! Je ne connais pas la variété de kaki que j’ai utilisé pour ma recette: je les ai achetés à une petite productrice locale qui doit avoir ses arbres depuis bien longtemps dans son jardin… A l’occasion, je lui demanderais.

  10. Chez nous aussi, on adore les kakis. Je vais essayer ta recette, je viens juste d’acheter du riz rond. ça marche le riz au lait, avec du lait 1/2 écrémé ?
    Au fait, pour mon anniversaire, je me suis fait ton gâteau au yaourt, le petit épeautre à la pomme. MMMhhhh !

    • Oui, Caroh, tu peux préparer ton riz avec du lait demi-écrémé!
      Et je suis ravie de savoir que le gâteau au yaourt à l’épeautre et à la pomme t’ait plu. Il fait parti de ceux pour lesquels je me suis le plus amusée à l’imaginer: l’essentiel des ingrédients sont produits dans les Alpes de haute Provence!

  11. J’ai exactement la même recette de riz au lit que toi, mot pour mot et je la tiens de ma maman qui la tenait de sa maman. Et tiens, pour une fois je connaissais aussi l’astuce pour faire mûrir les kakis. Il faut dire qu’il y en a plein les vergers ici. Tes photos sont superbes, une fois de plus. Bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.