Hamburger…

Une recette estivale mettant en avant le Comté? Voilà le challenge Comté 2011 que 10 blogueurs et leurs parrains associés à ELLE  ont proposé en début de printemps. J’y ai participé avec plein d’envie.

A la sortie de l’hiver, j’ai immédiatement pensé à associer le Comté aux noix, mariage classique mais qui fonctionne si bien.  Avec le printemps, arrivaient aussi les barbecues! Et pourquoi pas un hamburger qui marierait noix et Comté, Dauphiné et Franche-Comté? Grenobloise, je me suis facilement procurée des tourteaux de noix (résidus solides obtenus après extraction de l’huile des noix) auprès de monsieur Convert, producteur de Noix de Grenoble. Aisé aussi, de trouver un bon Comté dans les fromageries locales.

Le dauphi-comtois burger

Pour les 5 dauphi-comtois burger

  • 5 pains à burger maison
  • 5 c. à soupe de sauce crémeuse aux noix
  • 5 steaks de bœuf haché (issu de l’AB) de 75 g
  • 10 à 15 tranches fines de Comté
  • 5 poignées de Comté fraîchement râpé
  • 5 poignées d’un mélange de graines germées

Couper les pains en 2. Étaler sur la moitié basse une grosse cuillère à soupe de sauce crémeuse au noix et la saupoudrer de Comté râpé.
Au barbecue faire griller les steaks.  En retournant la viande, ajouter les tranches de Comté dessus pour qu’elles fondent.
Déposer les steaks sur la moitié basse du pain, recouvrir d’une poignée de graines germées et fermer le burger.

Si vous n’avez pas de barbecue, poêler simplement les steaks et recouvrer les de Comté une fois retournés.

LES PAINS  À HAMBURGER AU TOURTEAUX DE NOIX

  • 100 cl de lait
  • 12,5 g de levure fraîche
  • 240 g de farine T65
  • 60 g de tourteaux de noix
  • 1 c. à café de sel
  • ½ c. à café de sucre de canne blond
  • 75 cl de d’eau
  • 1 c. à soupe d’huile de noix
  • une poignée de graines de sésame

Faire tiédir le lait. Réactiver la levure en la mélangeant au lait tiède (5 à 10 minutes). Dans un saladier, mélanger la farine et les tourteaux de noix, ajouter le sel et le sucre et mélanger. Creuser un puit et verser les liquides: lait tiède avec la levure, eau et huile. Pétrir le tout pendant 8 à 10 minutes jusqu’à ce que la pâte devienne lisse et souple. Mettre la pâte dans un saladier légèrement huilé et la laisser lever 2 heures: la pâte doit doubler de volume. Fariner légèrement le plan de travail. Y verser la pâte et l’écraser doucement avec la paume de la main. La diviser en 5 morceaux de même poids. Former des boules régulières et les déposer sur une plaque de cuisson chemisée de papier sulfurisé. Les aplatir un peu. Recouvrir d’un torchon et laisser lever 1h/1h30. Préchauffer le four à 200°. Humidifier délicatement les pains à l’eau et parsemer de graines de sésame. Enfourner une bonne quinzaine de minutes et laisser refroidir sur une grill.

LA SAUCE CRÉMEUSE AUX NOIX

  • 2 c. à soupe de crème fraîche
  • 1 c. à soupe de fromage blanc
  • 1 c. à soupe de moutarde
  • 1 échalote
  • 2 grosses poignées de cerneaux de Noix de Grenoble
  • sel et poivre

Peler et émincer finement l’échalote. Écraser au pilon les cerneaux de noix. Dans un bol, mélanger la crème fraîche, le fromage blanc, la moutarde, l’échalote et les noix. Saler et poivrer à votre convenance.

17 commentaires

  1. J’ai envie de croquer dedans ! je testerai aussi peut-être le végé car on m’a reproché de ne pas avoir encore mis de recettes sans viandes.

  2. Les noix que j’ai utilisées pour cette recette sont celles de la GAEC de Riquetière à l’Albenc (38) – Bernard Convert. Il produit essentiellement de la Franquette, la Mayette et la Parisienne étant des variétés plus anciennes au moins bon rendement.

  3. Géniale l’idée de cette sauce crémeuse dans l’hamburger! Quant aux petits pains ils ont l’air d’être succulents…

  4. Bravo Céline, je découvre enfin ton blog, tu es douée, les photos sont trés belles. Je suis un peu sceptique sur certaines recettes, mais bon… Pour les noix, tu utilises des franquettes ou des parisiennes ?
    Bravo en tout cas !

  5. C’est quand même appétissant, un VRAI hamburger fait avec de vrais produits sains et un peu d’amour, je suppose… 😉 Bises !

  6. Comment te dire …. Ce hamburger me plaît et tu es comme moi tu fais tes pains mais différemment. Et la sauce ? Tout simplement géniale. Bon j’imprime et j’essaie de concocter ces hamburgers prochainement. Je te tiens au courant. La soupe de cerises pas encore essayée mais ne saurait tarder.

    • Tu me tiens au courant de tes essais et des éventuelles modifs qui pourraient m’intéresser! Bises.

  7. Un hamburger digne de…. Greenwich Village !
    Je te laisse en passant le blog « délaissé » de ma fille.

    bises

  8. Et dire que j’ai encore raté cette bonne recette… Grrrr, pas facile de travailler loin de la maison 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *