Quand le chou-fleur se prend pour de la semoule…

Print Friendly, PDF & Email

… on obtient un taboulé de fin d’hiver! Une salade de crudité très agréable en attendant les nouveaux légumes printanniers. C’est craquant, savoureux et agréablement acidulé.

Chou-fleur en semoule et quinoa rouge

Pour 6 convives. Les ingrédients étant issus de l’agriculture biologique ou d’une production locale et raisonnée.

  • 1 petit chou-fleur fraîchement ramassé
  • 200 g de quinoa rouge
  • 3 c. à soupe de vinaigre balsamique
  • 3 c. à soupe de mélasse de grenade
  • 2 oranges sanguines
  • 3 c. à soupe d’un mélange d’huile (colza, sésame, olive et pépins de courge)
  • 50 g de cranberries
  • 25 g de graines de courge

Rincer le quinoa. Le verser dans une casserole et le couvrir d’une fois et demie son volume d’eau. Porter l’eau à frémissement, puis laisser cuire à feu doux à couvert une dizaine de minutes. Sortir du feu et laisser gonfler 5 minutes. Pendant ce temps, presser les oranges. Dans une casserole faire réduire à feu moyen le jus d’orange, le vinaigre et la mélasse. Effeuiller le chou-fleur le laver et le râper afin d’obtenir une semoule de chou-fleur. Dans un saladier, mélanger le quinoa et la semoule de chou-fleur. Ensuite y verser la réduction d’orange-vinaigre-mélasse avec les huiles et mélanger l’ensemble. Enfin rajouter les cranberries et les graines de courge.

 

7 commentaires

  1. j’ai déjà testé le chou fleur en semoule, ça croque et c’est pas trop fort en fait, un vrai délice! La prochaine fois je tente ta salade super super appétissante, waouh la mélasse et les oranges sanguines, j’en ai l’eau à la bouche, besoooooooooos

  2. J’aime beaucoup « sablé » le chou fleur et il faut que je teste ce quinoa dont je ne connais que la couleur.

  3. Olala voilà un plat qui promet d’être top. Cranberries, orange , choux fleur, quinoa. Le top…Il fallait trouver l’idée ! Merci à toi de la partager avec nous 🙂

  4. Ça fait longtemps que j’ai envie de tenter cette recette mais je ne suis encore pas passée à l’acte. Je l’imaginerais volontiers assaisonnée de cette vinaigrette au poivron et au piment d’Espelette, découverte à l’épitoire pas très loin de chez toi et fabriquée à Domène. testée hier avec une salade aux magrets et délicieuse. Je me dis qu’elle devrait bien relever cette salade de fin d’hiver qui me met l’eau à la bouche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.