Pâte à tartiner chocolat-pruneaux

Au moment où Carole d’Alter-gusto publiait ses recettes de pâtes à tartiner aux fruits secs, à la maison, nous nous régalions de cette tartinade chocolat-pruneaux. Je cherchais à utiliser la fin d’un pot de purée de pruneaux que j’avais acheté auprès d’un regroupement de producteurs de Dordogne. Rappelez-vous, je vous avais déjà parlé de leur concept pour ma recette de soupe de butternut. Bref! La purée de pruneaux se tartine, les purée d’oléagineux aussi! Les purées de noisettes et d’amandes, mélangées au chocolat noir fondu font de très bonnes pâtes à tartiner saines et gourmandes. Alors pourquoi ne pas les remplacer par une purée de fruits secs? Bingo! Et voilà comment j’en suis arrivée à cette délicieuse tartinade légèrement acidulée et agréablement onctueuse!

Pâte à tartiner chocolat-pruneaux

Pâte à tartiner chocolat-pruneaux

  • 100 g de chocolat noir
  • 125 g de purée de pruneaux
  • 5 à 10 cl d’eau
  • 1 c. à soupe de miel de châtaignier

Mettre tous les ingrédients dans un petit saladier et les faire fondre au bain-marie. Bien remuer l’ensemble et verser encore chaud dans un pot. Laisser refroidir. A conserver au frigidaire.

Pâte à tartiner chocolat et pruneauxPâte à tartiner chocolat pruneaux

26 commentaires

  1. Une tuerie !! Je ne sais pas pourquoi, ce matin sur un coup de tête, j’ai voulu l’essayer ! Sûrement dans l’idée de la déguster, l’utiliser…… plus tard….. euh….. ah non tiens, je l’ai mangée tout de suite, mince….
    Je n’avais pas de « purée de pruneaux » alors j’ai pris des pruneaux bio dénoyautés très moelleux, à peine trempouillés dans de l’eau et hop : tout dans le mixeur ! En 10 secondes, c’était fait et en à peine davantage, c’était mangé….

    Merci beaucoup, je la conseille vivement !
    Bises de Grenoble 😉

  2. Quel délice. Et ça parait si simple à faire. C’est noté et je pense que toute la famille va se régaler au goûter ou au petit déjeuner.
    Merci pour ce délicieux partage.
    Michèle

    • C’est avec plaisir et gourmandise que j’ai partagé cette recette! Régale-bien ta famille!

  3. Miam, elle a l’air délicieuse cette pâte à tartiner maison ! =) Avec du bon pain cela doit être délicieux…

    • Sur des tartines de pains bien sur mais aussi sur des crêpes, des gaufres ou des scones!

  4. Groumpf, je dois être bigleuse… j’ai transformé la « purée de pruneaux » en pruneaux (purée, pruneaux, des mots qui se ressemblent, c’est pour ça ^^).

  5. Et bien je ne sais pas… la variété de prune ? le séchage qui permet aux fruits de rester très humides ?
    Sinon, les cerises séchées, c’est aussi très bon dans une pâte à tartiner chocolatée… 🙂

  6. Est ce que c’est moi ou toi aussi t’as envie de goûter gourmand, de thé chaud et de feu de cheminée? En tout cas, je ne me suis pas mis à cette manie de pâte à tartiner gourmande mais une chose est sûre je vais finir par craquer…

    • Comment ça Noémie? Tu n’as pas encore succombé à l’appel des pâtes à tartiner maison! Elles ont toujours un succès fou lors des weekend entre copains… Tout le monde veut la recette!

  7. Euh, on ne mixe pas, les pruneaux fondent tout seuls et se mêlent au chocolat??

    Lou

    PS : je connais ce blog depuis quelques temps, et j’aime beaucoup ces recettes originales et accessibles, illustrées par de très belles photos! Je suis tombée il y a quelques semaines sur un de tes livres (Les nouveaux gâteaux au yaourt) avec mon père, il a flashé : ce sera sans doute son cadeau de Noël 😉

    • Dans cette recette, j’utilise une purée de pruneaux et déjà prête. Si tu n’en as pas, fait tremper des pruneaux toute une nuit, coupe les en petit morceaux, rajoute-les au chocolat. Une fois que le chocolat est fondu, mixe le tout!
      Merci d’être une fidèle lectrice de ce blog! Et joyeux Noël à ton papa cuisinier!

  8. Voilà typiquement une recette comme je les aime ! En Allemagne, nous ne trouvons pas exactement des pruneaux, mais des prunes séchées – oui, je sais, sur le papier, c’est la même chose ! Pourtant, elles ont un goût moins fort et plus fruité, entre le pruneau et l’abricot sec… je suis sûre que ce serait un délice dans cette tartinade !

    • Tu as une idée d’où vient cette différence? De la variété de prune et peut-être aussi du séchage? Sinon, une purée d’abricots secs devrait aussi bien fonctionner pour une pâte à tartiner au chocolat délicieusement fruitée. Je vais essayer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *