Friandises de fleurs

#PRODUIT# Les fleurs d’acacia

J’aime mon marché! J’aime ces rencontres imprévues avec des amis du quartier sous le soleil du printemps. J’aime discuter avec les jardiniers de leurs produits, de leur culture. Et surtout ce que j’aime, c’est de découvrir de nouveaux producteurs, tout tout petits. Ceux qui viennent là avec leur cresson et pissenlits, leurs blettes et chicorées, leurs bouquets de fleurs du jardin, ou bien celles qui dans un panier, sur une petite table, présentent leur cueillette. Samedi, c’était de beaux bouquets d’ail des ours mais surtout des grappes de fleurs blanches parfumant délicatement une jolie jeune femme. Des fleurs d’acacia ramassées près de Clémencières dans le massif de La chartreuse.

De retour du marché, j’emprunte la recette de la pâte à beignet de Christophe Felder pour enrober ces grappes fleuris et emprisonner cette délicieuse odeur. Des beignets de fleurs d’acacia, je n’en avez jamais mangé. Et là, quel délice! La saveur des fleurs éclate sous la croûte de pâte et le parfum perdure longtemps en bouche.

Beignets de fleurs d’acacia

  • 100 g de farine de blé T55
  • 1 pincée de sel
  • 3 oeufs
  • 10 cl de lait entier
  • 25 g de sucre de canne blond
  • 1 litre d’huile pour friture
  • des fleurs d’acacia fraîchement cueillies

Tamiser la farine. Ajouter le sel, 1 oeuf entier et 2 jaunes. Avec un fouet, mélanger jusqu’à obtenir une pâte épaisse. Rajouter petit à petit le lait et mélanger jusqu’à obtenir une pâte fluide et homogène. Fouetter les 2 blancs d’oeufs en ajoutant le sucre petit à petit. Incorporer les blancs montés en neige: la pâte doit être fluide et légère.

Faire chauffer l’huile à 180 °. Lorsque l’huile est chaude, tremper délicatement les fleurs en les tenant par leur tige une à une dans la pâte à beignet puis dans l’huile bouillante. Cuire les beignets 3 par 3 en les retournant entre 2 spatule en bois. Lorsqu’ils sont bien dorés, les déposer sur du papier absorbant. Laisser légèrement refroidir avant de déguster.

#PRODUIT# les fleurs d’acacia

Acacia? C’est le nom courant, mais impropre,  du robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia). Il fleuri abondamment en mai-juin et embaume ses alentours. Ses fleurs sont blanches parfois roses, réunies en grappes pendantes. Odorantes, elles fournissent aux abeilles un nectar parfumé qui donne un excellent miel de printemps liquide, à la saveur douce et à la couleur d’ambre clair. Elles sont également employées en parfumerie.

13 commentaires

  1. Une amie en faisait régulièrement pour les enfants quand nous étions en Allemagne. Je n’y ai moi-même jamais gouté, les tiens me font envie.

  2. superbe !
    je connaissais les beignets de fleurs de courgette, délicieux, mais pas d’accacia !
    le notre n’est pas encore en fleurs, mais je penserai à ta recette le moment voulu !

  3. Que dire? Je suis absolument bluffée. Je n’avais aucune idée du fait qu’on puisse manger les fleurs d’acacias. J’imagine très bien servir ça à des amis sans leur dire ce que c’est et voir leur réaction. Ou la mienne!^^
    Et ça me fait sourire car ma grand-mère habite rue des Acacias, dans son village 🙂

  4. Hihi! J’adore ça… j’ai trouvé mon coin à accacia mais mon chéri est pas très bouche sucrée donc j’étais pas assez convaincu! Ceci dit, rien ne vaut les beignets de fleur d’accacia ramassé par ses petites mimimes avec le risque de t’écorcher vif sur le vilain arbre… Bon Céline, j’espère qu’on se revoit cet été en terrasse à Canet pour un petit apéritif dinatoire bio! Je ne reste dans les P.O que jusqu’à septembre… Après nous nous envolerons dans le minervois… Les explications bientôt! Bisous

    • Je suis certaine que les fleurs ramassées par « ses petites mimines » font des beignets encore plus savoureux 😉

  5. Original, et c’est appétissant, mais je n’ai jamais vu de fleurs à manger sur mon marché que je fréquente pour les mêmes raisons que celles évoquées ! 🙂

    • C’est une jeune femme qui les cueille près de chez elle et les revend sur le marché! Mais le mieux reste de les cueillir sois même lors de promenades…

  6. Trés jolie préparation, rare et délicate.
    J’en ai mangé pour la première fois, il y a deux mois , dans un restaurant à Perpignan (La Galinette, 1 macaron au Michelin. Le chef Christophe Comes, les cueille sur le talus en bordure de son terrain (il cuisine les légumes de son jardin à Illes/Tèt) et les prépare en souvenir de sa grand mère. La pate est légère et quasiment transparente, les beignets sont déposés sur un lit de crème catalane fluide.
    Excellent.

    • Je ne doute pas que tu te sois régalé de ces beignets, surtout préparés par Christophe Comes! Sur un lit de crème catalane, c’est une excellente idée…

    • C’est subtil, un peu gras quand même mais cela vaut largement le coup d’essayer!

  7. Comme toujours, tu me mets l’eau à la bouche. Je ne connaissais pas ce genre de beignets, je ne savais même pas que les fleurs d’acacia se mangeaient. Par contre, j’adore le miel d’acacia 😉

    • Je connaissais le beignet d’acacia de nom mais je n’en avais encore jamais mangé, ni cuisiné. Voilà maintenant chose faite et dorénavant, à la saison des acacias en fleurs, je ne résisterai pas à cette gourmandise fleurie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *