L’omelette de Pâques

J’ai passé les fêtes pascales à Perpignan chez mes parents. Vous savez déjà que ma maman est une fine cuisinière. Rappelez-vous les bunyetes!  Et mon papa un gourmand qui aime mettre la main à la pâte comme avec ses filets de sardines marinées.  Et bien cette fois, c’est l’omelette de Pâques qu’ils ont tout deux composé à 4 mains…

J’ai souvent entendu ma mère se rappeler de ces lundis de Pâques, où famille et amis se retrouvaient à Galamus pour partager à l’abri du vent, à l’ombre pour certains au soleil pour d’autres, omelettes et grillades. Je crois que cette tradition perdure encore!

Omelette de Pâques

Pour 3  omelettes de 6 oeufs. A vous de varier les quantités par une belle règle de 3! Et si vous réduisez de beaucoup les proportions, vous pouvez aisément faire revenir ensemble, charcuterie et légumes.

  • 1 boudin noir
  • 1 boudin blanc
  • 1 aller de saucisse sèche
  • 2 tranches de ventrèche
  • 1 botte d’asperges vertes fines
  • 1 botte d’oignons nouveaux
  • 18 oeufs
  • huile d’olive
  • sel & poivre

Peler et débiter les boudins en rondelles d’un demi centimètre que vous diviserez ensuite en 4. Débiter la ventrèche en dès et la saucisse en rondelle. Laver et émincer les oignons avec 10 cm de vert de tige. Laver et couper les asperges  en rondelles. Dans une poêle, faire chauffer l’huile et y faire revenir 1 à 2 minutes, la charcuterie (en plusieurs fois si nécessaire) et débarrasser. Toujours dans la poêle, rajouter un filet d’huile et y faire revenir 2 à 3 minutes, asperges et oignons (en plusieurs fois si nécessaire) et débarrasser.  Répartissez en 3 parts égales charcuterie et légumes. Battre les oeufs avec un peu de sel et de poivre dans 3 récipients différents pour faire 3 omelettes. Dans la a poêle, rajouter un filet d’huile et  ajouter 1 part de charcuterie et 1 part d’asperges et oignons, verser ensuite les oeufs et réaliser votre omelette.

#ASTUCES#

Cette omelette varie en fonction des familles, des produits ramassés  au jardin ou en cueillette, achetés chez les producteurs. Souvent, on y rajoute des fonds de très jeunes et tendres artichauts violets que l’on émince, un peu de persil haché ou bien, à la place des asperges vertes des asperges sauvages.

Céline Mennetrier – Grenoble – Avril 2012

3 commentaires

  1. Cela se passerait presque de commentaire … j’en ai laisse quand même .. Bravo pour ton billet « très, très » plaisant !

Répondre à Marie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *